Paliseul et Launoy


Ethymologie :

« palatiolum », « palisiolo », « palisiol », « palisolum », « palatiolus » : petit palais?

Gentilé  :

Paliseulois, les grenouilles
1 530 ha ; 1 813 habitants (fin 2008)


À VOIR

Paliseul Chapelle saint-roch

D'où que l'on vienne des 4 points cardinaux, c'est l'église « Saint-Eutrope » avec son clocher culminant à 75 m qui accroche le premier regard. Cet édifice  imposant à trois nefs et un transept fut construit en style néo-gothique d'après les plans établis en 1905 par l'architecte Edouard Van Gheluwe.
Devant l'église, sur la droite, une maison portant en grand sur son fronton l'inscription « Au pays de mon père on voit des bois sans nombre » (début d'un poème de Paul Verlaine) rappelle aux passants les séjours que fit le poète dans cette maison appartenant à sa tante Henriette. Côté route principale, une plaque commémorative placée par les écrivains ardennais en 1932 porte la mention : « Ici joua Paul Verlaine ».
Sur la Grand-Place récemment rénovée, l'imposante silhouette de l'hôtel de ville construit vers 1900.
Pas très loin, l'élégante « chapelle Saint-Roch » posée dans un écrin de verdure à l'ombre de deux frênes séculaires. Elle fut construite en 1636, en remerciement à Saint-Roch, par les habitants du bourg rescapés d'une terrible épidémie de peste. Cet oratoire et le site environnant ont été classés en raison de leur valeur historique, artistique et scientifique.

Actualisation des informations : SI Paliseul
Avec le soutien du Commissariat général au Tourisme
Avec le soutien du Commissariat général au Tourisme