Maissin


Ethymologie :

« melsum », « melsinus » : ferme sur la montagne

Gentilé :

Maissinois
1 600 ha ; 547 habitants (fin 2008)

À VOIR

Maissin

Maissin a été profondément marqué par les combats du 22 août 1914. C'est ainsi que nous pouvons voir : le cimetière militaire avec son calvaire breton acheminé pierre par pierre par le même chemin que celui emprunté par les soldats bretons et vendéens venus mourir à Maissin en août 1914. Nous découvrons aussi, disséminées dans le village, les maisonnettes dites « du comité », construites en 1915 pour servir d'abri provisoire aux villageois sinistrés. Passant par l'église, au centre du village, en poussant la porte (si elle est ouverte), dans le porche, voir le morceau du tronc du « hêtre Ollivier ». Ce hêtre fut couché par la tempête du 5 juin 1994. Dans l'écorce, gravée à la baïonnette, l'inscription émouvante laissée par un poilu de 1914. Le nom des rues est aussi évocateur des acteurs de cette sanglante bataille. Maissin, c'est aussi un superbe pont de pierres à 4 arches, classé, qui franchit la Lesse. Appelé « pont Marie-Thérèse », cet ouvrage, à l'aspect romain, fut construit sous le règne d'Albert et Isabelle pour faciliter le passage de la route « Paris-Liège ». Un autre très beau pont, classé lui aussi, celui de « la justice », a deux arches réunies par un bec en amont et en aval, il est fait de moellons de schiste ; ses deux entrées sont élargies.

Actualisation des informations : SI Paliseul
Avec le soutien du Commissariat général au Tourisme
Avec le soutien du Commissariat général au Tourisme